Don't Miss

Bien s’alimenter en voyage : un défi négligé

By on juillet 23, 2014

Trop souvent, lorsque nous sommes loin de la maison, nos habitudes alimentaires prennent le bord. La qualité et la quantité échappent souvent notre contrôle, puisque tous ce que l’on mange dépend des plats au menu des restaurants et de la grosseur des portions servies. Les fruits et légumes sont trop souvent absents tandis que les portions de féculents et de viande représentes habituellement le double, voir même le triple de nos besoins. Si ce ne sont pas les choix d’aliments offerts qui font défaut, c’est parfois la qualité qui laisse à désirer. Les répercussions de vos choix alimentaires peuvent alors nous garder cloués à la salle de bain de la chambre d’hôtel …

Malgré ces obstacles de taille, il est possible de voyager sans prendre 10 livres en deux semaines. Certains efforts quotidiens sont cependant nécessaires.

Des choix intelligents

Quand la faim se fait sentir et que l’impératif de la satisfaire est trop fort, les choix alimentaires peuvent devenir impulsifs et déséquilibrés. Mieux vaut décider, avant l’heure du repas, du type de nourriture que vous voulez manger. Un fois rendu au restaurant, la sélection des aliments au menu peut alors être plus rationnelle.

En voyage comme à la maison, par ailleurs, chaque repas devrait contenir des aliments des quatre groupes alimentaires. Si vous savez que le type de nourriture servi au restaurant choisi n’est pas complet, vous n’avez qu’à consommer les aliments manquant sous forme de collation. Entre autres, un yogourt, des craquelins, des noix, des barres granola et des fruits frais ou séchés peuvent vous aider à compléter un repas. De plus, ces produits se retrouvent habituellement dans presque tous les magasins d’alimentation et les dépanneurs.

Quelque soit le type de restaurant que vous choisirez, il faut éviter de boire des boissons gazeuses, de manger du pain ou des craquelins servis en accompagnement et de manger des desserts sucrés (gâteaux, biscuits, crème glacée, etc.). Ces produits sont idéals comme trompe faim, mais malheureusement ils ne sont pas très nutritifs et c’est pourquoi on dit qu’ils sont constitués de calories vides.

Dans presque tous les types de restaurant, il est possible de faire des choix alimentaires qui vous permettront de bien manger et d’éviter les excès de calories. Si vous mangez de la nourriture mexicaine, par exemple, en choisissant les tortillas au maïs molles cuites au four au lieu de celles frites dans l’huile et la salsa à base de tomate au lieu de la crème sur ou du guacamole, vous réduirez drastiquement  votre consommation de matières grasses. Pour ceux qui préfèrent les plats italiens, il faut surveiller les sauces à base de crème fraîche. La pizza, nature ou végétarienne, constituera aussi un très bon choix. Côté nourriture asiatique, un sauté de légumes et viande servi avec du riz est un bon choix. Il faut aussi essayer de ne pas manger de rouleaux impériaux ou le porc servi avec une sauce aigre-douce, car ces plats sont frits et sont donc très riches en matières grasses.

Lorsqu’on est en voyage, il arrive souvent que l’on perde le contrôle de notre alimentation. Ce problème peut cependant être évité, moyennant certains efforts. Êtes-vous capable de relever le défi?

JACINTHE CÔTÉ.

L’auteure de cette chronique est membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *